Parier sur le Baseball (MLB)

Le baseball est surtout populaire aux États-Unis, mais il a lentement construit une base de fans mondiale. Nombre de chaînes diffuse aujourd’hui la Major League Baseball (MLB), signe de ce succès naissant. Il attire également une volume croissant de paris en ligne.

Si vous envisagez de parier sur la MLB ou d’autres ligues de baseball, il y a beaucoup de choses à savoir en raison de la technicité de ce sport. Cet article essaie de rendre plus clairs  les spécificités du baseball pour vous aider à bâtir une stratégie de paris gagnante sur le long terme.

Focus sur les statistiques

Les parieurs gagnants au baseball ont ceci en commun : ils consomment beaucoup de statistiques. Heureusement, le site officiel de la MLB fournit la plupart des stats intéressantes. Ils en fournissent même trop, à vrai dire, on se retrouve vite noyés. Voici les données clés à surveiller et à prendre en compte dans vos analyses :

Moyenne de points mérités (Earned run average ou ERA) et moyenne de buts sur balles et de coups sûrs accordés par manche lancée (WHIP) des lanceurs

Au baseball, les lanceurs sont les joueurs les plus influents sur le terrain. Il y a de nombreux cas où ils peuvent gagner ou perdre un jeu presque à eux tout seul. C’est pourquoi les bookmakers attendent parfois que les line-ups soient confirmées avant d’annoncer leurs cotes.

Il y a deux stats clés que vous devriez toujours considérer lors du pari sur MLB. Le premier d’entre eux s’appelle « moyenne de points mérités » (ou ERA). Comme son nom l’indique, il affiche le nombre de courses que le lanceur abandonne pour neuf manches. Il est calculé comme suit : le nombre total de courses divisé par le nombre total de manches (« innings »). Ensuite, le résultat est multiplié par 9.

La deuxième statistique importante est appelée moyenne de buts sur balles et de coups sûrs accordés par manche lancée (ou « WHIP »). Le combiner avec l’ERA est une excellente façon de déterminer la performance du lanceur. Évidemment, plus ces deux données sont basses, plus le lanceur est efficace. 

Statistiques collectives

Après avoir vérifié les lanceurs, la prochaine étape consiste à analyser les données de l’équipe et de voir comment les adversaires tournent récemment.

Le côté offensif du jeu est principalement couvert par les courses moyennes marquées. Il est calculé en prenant toutes les courses de l’équipe et en la divisant par le nombre de manches jouées. Cela vous donnera une idée  de leur efficacité. Souvent, il y a des équipes qui semblent mauvaises dans les statistiques à la batte, mais en fait, compense en faisant une bonne quantité de courses. Le produit final est ce qui compte le plus, alors assurez-vous de vérifier les courses moyennes.

Une autre bonne donnée est représentée par les buts sur balle (« walks »). Ils sont calculés de manière similaire aux courses par jeu. La capacité de placer souvent des coureurs sur des bases est importante et affecte le résultat final. Assurez-vous de le vérifier lors de votre analyse du match à venir.

Pour obtenir une image complète, vous aurez besoin d’informations sur les statistiques défensives des équipes. La meilleure façon d’aller est d’utiliser le nombre de points moyens et les buts sur balle moyens. Ils sont mesurés comme les stats offensives.

L’importance de l’arbitre (Home Plate Umpire)

Jusqu’à présent, nous avons décrit comment se faire une idée des joueurs les plus importants et des équipes. La plupart des gens arrêtent ici leur analyse. C’est une erreur car c’est sans compter l’importance de l’arbitre.  Vous devez toujours vérifier leurs préférences passées.

Différents arbitres ont généralement leur zone de confort (zone de frappe). Lorsque la zone de frappe est plus serrée, les jeux dépassent souvent les totaux. Lorsque la zone de frappe est plus large, les lanceurs ont plus de contrôle et d’influence.

La meilleure façon de vérifier un arbitre spécifique est de regarder des statistiques comme les séries moyennes par jeu, les données sur et sous la ligne, le pourcentage moyen de prises (« strikes »). Cela devrait suffire à comprendre le style de l’arbitre.

Autres facteurs à considérer

Les statistiques sont évidemment la base de votre préparation. Cependant, il existe d’autres aspects importants. Comme les autres sports, les facteurs suivants peuvent impacter les chances de gain :

L’actualité de l’équipe

C’est une règle d’or pour tout sport d’équipe et le baseball n’y fait pas exception. Consultez les blessures et les suspensions. S’il y a des joueurs manquants, essayez de déterminer s’ils peuvent être remplacés avantageusement. Assurez-vous de ne pas simplement voir qui manque sur la feuille de match, mais aussi d’évaluer l’impact de leur absence.

La confiance

Vous verrez souvent que les équipes gagnent ou perdent des séries. Lorsque cela se produit, le facteur de confiance joue un rôle énorme. Essayez de coller aux équipes qui sont en run de confiance et évitez ceux qui sont en bad runs. C’est l’évidence, mais même certains parieurs expérimentés l’oublient.

Ne misez pas systématiquement sur le favori

Même les meilleures équipes de MLB gagnent rarement plus de 60 à 65% de leurs matchs. Les marges dans la compétition sont plutôt minces et chaque équipe peut gagner contre n’importe quelle équipe. C’est pourquoi le pari sur les grands favoris dont les cotes sont faibles n’est pas la meilleure idée à long terme. Il y aura trop de surprises pour qu’une telle stratégie soit rentable.

Où parier sur le baseball ?

Tous les principaux opérateurs offrent la possibilité de placer des paris sur le Baseball américain. Nous recommandons les sites suivants pour leurs cotes élevés et la diversité des paris proposés : Ladbrokes, Unibet et Betfirst.

Consultez cet article pour vous familiariser avec le jargon du baseball.