Les sports sur lesquels il faut parier (et les autres)

Vous trouverez beaucoup d’articles affirmant qu’on gagne plus d’argent sur un sport plutôt que sur l’autre, peu importe votre niveau d’expertise, de cotes, etc. Cet article veut montrer qu’il s’agit d’une mauvaise compréhension du pari sportif. Il est possible de faire du profit sur tous les sports, à condition de suivre quelques règles.

Première règle : ne pariez que sur les sports que vous connaissez bien

Un parieur devient professionnel lorsque ses gains sont constants à long terme et ses profits ont à peu près la même valeur à chaque fois (bien sûr, certaines différences peuvent se produire en fonction de la chance). Pour gagner souvent, un parieur a besoin d’une stratégie claire de pari, qu’il améliore au fil du temps, via l’analyse des statistiques. Autrement dit, sur le long terme, la chance ne peut être votre alliée. Mais afin d’atteindre un tel niveau, il est crucial de devenir un expert du sport sur lequel vous pariez.

Il est évident que l’analyse d’un match dépend du sport. Le tennis et le foot ne s’appréhendent pas de la même manière. Les matchs de football dépendent des joueurs blessés, de la localisation du match (domicile ou extérieur), de l’historique des matchs, du style de jeu des deux équipes et de nombreux autres facteurs. Il est naturel de penser que si vous suivez le foot depuis longtemps, parier sur le tennis ne vous est pas naturel. Connaître un sport (ses règles, ses stars, ses subtilités) demande beaucoup de temps, alors faites simple : ne pariez pas dessus.

L’idéal est de faire quelques essais pour voir quels types de paris sont les plus rentables pour vous, mais sur des sports que vous maîtrisez.

Sport individuel ou collectif ?

Vous pensez que les paris sur les équipes sont plus rentables que ceux sur les sports individuels ? Pensez que la psychologie est très forte, et que comportement d’un seul joueurs est plus variable que celui d’une équipe entière.

Lors d’un sport d’équipe, même si un joueur est en méforme, son impact négatif sera limité sur l’équipe, alors que la moindre faiblesse fera perdre son match au joueur dans un sport individuel.

Si vous persistez dans les paris sur les sports individuels, évitez en tout cas les petites cotes,  car elles ne sont pas avantageuses sur le long terme.

Pari en direct : bonne affaire ou piège ?

Si vous suivez les matchs en temps réel et choisissez bien votre moment, vous pouvez améliorer vos gains en plaçant des paris avec un mise réduite (mise réduite signifie moindre risque). Aussi, vous pouvez parier quand les cotes sont en votre faveur. Choisissez bien votre moment.

Aidez-vous de statistiques en réel sur le match pour ne pas vous laisser entraîner par votre enthousiasme. Car souvenez-vous que les bookmakers gagnent plus souvent sur les paris en direct que sur les enjeux pré-matchs, pour la simple raison que les parieurs analysent moins en temps réel.

D’autre part, c’est en live que les différences de cotes entre bookmakers sont les plus grandes, donc regardez-bien les prix entre les différents sites.

Quel type de pari ?

Quel type de pari choisir ? La plupart des joueurs sont noyés sous les offres de paris disponibles, de 30 à 80 en moyenne par événement.

La logique la plus rentable a priori serait des paris à deux possibilités de prédictions (soit 1 ou 2 au lieu de 1 N 2). Statistiquement, vos chances de perdre un pari à triple prédictions sont 66,7%. Mais si vous choisissez de parier avec deux choix, les chances de gagner sont de 50%, le risque de perdre diminue mécaniquement.

Les parieurs professionnels recommandent de parier sur le nombre buts pour le football et le hockey, le nombre total de points pour le basket et le volley, ou le nombre de jeux pour le tennis. Chacun de ces paris a l’avantage d’avoir une probabilité de succès de 50%.

En conclusion

Warrant Buffett, le célèbre investisseur, a l’habitude de répéter : « N’investissez pas sur quelque chose que vous ne connaissez pas« . Les paris sportifs sont une forme d’investissement, et si vous ne pouvez justifier un pari rationnellement, alors abstenez-vous de parier.

Enfin, pour voir si votre stratégie paie, fixer vous un objectif temporel sur le long terme, c’est-à-dire plusieurs mois, et non quelques semaines. Car à terme, la chance diminue à mesure que votre méthode et votre connaissance seront valorisés.

Les sports sur lesquels il faut parier (et les autres)
Cet article vous a plu?